COOKIES SUR www.astrealaw.be

Astrea utilise des cookies afin d’optimaliser les fonctionnalités de son site web. Ces cookies peuvent être utilisés afin de récolter et d’analyser des statistiques sur les visiteurs d’une manière anonyme et d’améliorer le contenu de ce site web. Si l'utilisation de ces cookies est désactivée, certaines parties du site web peuvent ne pas fonctionner (correctement).

Print Friendly and PDF NL | FR | EN | DE

L’ACQUISITION D’UNE SPIN-OFF D’UNE UNIVERSITÉ

LE PROBLÈME

L’entreprise italienne Sorin, cotée en bourse, est spécialisée dans les technologies cardio-vasculaires. Après avoir appris que la société belge Neurotech, une spin-off de l’Université Catholique de Louvain, avait développé un produit très prometteur pour les épileptiques, Sorin chercha à acquérir l’entreprise wallonne afin d’intégrer à ses propres produits le savoir-faire et la technologie de cette entreprise. Seul hic, Neurotech était en phase de développement : elle n’avait pas encore vendu son produit et n’avait donc pas encore réalisé de bénéfices.

LA SOLUTION

Sorin demanda à Astrea de superviser les négociations pour faire de cette acquisition un succès. Mais comment évaluer la valeur d’une entreprise qui n’a pas encore engrangé de bénéfices ? Astrea se plongea dans la comptabilité et grâce à un audit préalable approfondi, elle parvint à quantifier les risques et les perspectives de Neurotech. Elle put dès lors estimer la valeur exacte de l’entreprise et faire de son acquisition une réussite. Et en reprenant Neurotech, Sorin parvint également à acquérir un important savoir-faire.

LE PROBLÈME

L’entreprise italienne Sorin, cotée en bourse, est spécialisée dans les technologies cardio-vasculaires. Après avoir appris que la société belge Neurotech, une spin-off de l’Université Catholique de Louvain, avait développé un produit très prometteur pour les épileptiques, Sorin chercha à acquérir l’entreprise wallonne afin d’intégrer à ses propres produits le savoir-faire et la technologie de cette entreprise. Seul hic, Neurotech était en phase de développement : elle n’avait pas encore vendu son produit et n’avait donc pas encore réalisé de bénéfices.

LA SOLUTION

Sorin demanda à Astrea de superviser les négociations pour faire de cette acquisition un succès. Mais comment évaluer la valeur d’une entreprise qui n’a pas encore engrangé de bénéfices ? Astrea se plongea dans la comptabilité et grâce à un audit préalable approfondi, elle parvint à quantifier les risques et les perspectives de Neurotech. Elle put dès lors estimer la valeur exacte de l’entreprise et faire de son acquisition une réussite. Et en reprenant Neurotech, Sorin parvint également à acquérir un important savoir-faire.